Appartement d'Alfredo Paredes et Brad Goldfarb à New York

L'écrivain Brad Goldfarb a appris une chose ou deux en vivant avec Alfredo Paredes, une force de design d'intérieur chez Ralph Lauren. Le duplex du couple East Village témoigne de leur synergie créative

Afficher le diaporama

Lorsque vous vivez avec un designer doué, comme je le fais depuis près de 25 ans, il est logique de s'en remettre à l'expert en matière de construction de nids. Dans mon cas, cet expert est Alfredo Paredes, l'un des Ralph LaurenLes protégés de longue date de la société et l’homme chargé de guider la création des environnements célèbres et évocateurs de l’entreprise, ce qui se traduit par tout, de la conception du magasin à la présentation des produits. Dans chacun des cinq appartements qu'Alfredo et moi avons partagés, j'ai eu tendance à le laisser prendre les rênes, tout en exprimant mes souhaits domestiques (une cuisine fonctionnelle, de grandes étagères et des tissus d'ameublement qui, en raison de leur couleur et de leur matériau, résisteront au * New York Times *, pour ne citer qu'un quelque).

Je me suis souvenu de cette dynamique il y a quelques années, lorsqu'un courtier nous a présenté le duplex d'East Village que nous appelons maintenant chez nous. Il n’était pas nécessaire d’être un designer de premier ordre pour savoir qu’il y avait quelque chose de spécial à propos des 2 500 pieds carrés penthouse, qui avait une lumière naturelle abondante, de hauts plafonds et une grande terrasse - tous les caractéristiques de notre maison de l'époque Tribeca manquait. Néanmoins, j'avais des inquiétudes. Ayant été bricolées au fil du temps, les pièces avaient besoin de travaux sérieux. (Le bâtiment était à l'origine un hôpital dans les années 1920 et est devenu plus tard une école de musique avant les trois premiers les étages ont été convertis en résidences.) Cependant, Alfredo avait vu notre avenir et nous y étions. «Cet endroit est incroyable», murmura-t-il. Après un an à regarder des annonces partout dans le centre-ville de Manhattan, c'était une réaction que j'avais presque abandonnée en entendant. Quelques mois plus tard, l'appartement était le nôtre.

Pourtant, il a reconnu que la rénovation ne serait pas facile. La clé, nous le savions, serait de transformer l'esthétique existante des années 80 en quelque chose de plus chaleureux et de plus intemporel. Alfredo a imaginé l’espace comme une mansarde d’artiste. Mais il évoquait aussi l’ambiance et l’esprit romantiques de l’architecture californienne des années 20 - des bâtiments comme le Château Marmont à West Hollywood, avec ses sols en pierre et ses arches gothiques. Parvenir à un mélange délicat des deux signifierait apporter un certain nombre de grands changements.

Pour nous aider à atteindre notre objectif, Alfredo et moi nous sommes tournés vers un architecte basé à New York Michael Neumann et son chef de projet, Jairo (Jay) Camelo, avec qui nous avions collaboré étroitement sur notre ancien appartement. Michael se souvient que pour lui et pour Jay, ce qui a rendu le duplex si intéressant à travailler, c'est la façon dont il se promène. «L’étage ne se trouve pas directement au-dessus du rez-de-chaussée», note-t-il, «et il y a des fenêtres sur les quatre côtés, donc ça ressemble à une maison. Cela dit, il fallait clairement des gestes architecturaux sur un grand escalader.

Souffler la porte unique de la terrasse et les quatre fenêtres latérales au niveau inférieur et les remplacer par cinq ouvertures cintrées était le point de départ évident. Trickier était de trouver un moyen de façonner une entrée plus spectaculaire à l'appartement - quelque chose que nous avons finalement résolu par changer la position de l'escalier, laissant la place à un petit hall d'entrée et à une salle suivante avant d'entrer dans le salon / salle à manger surface. À l'étage, pendant ce temps, nous avons converti ce qui avait été trois chambres avec de modestes salles de bains attenantes en un maître suite, avec un dressing et une étude où je pourrais écrire (gratter encore une chose de mon souhait liste).

Je sais, après avoir travaillé aux côtés d'Alfredo sur diverses rénovations, qu'il aime créer du contraste en prenant quelque chose d'ancien et en introduisant des éléments contemporains. Pour ce faire, il fallait d'abord ajouter de la patine, une stratégie que j'ai immédiatement adoptée. Une quantité de chêne blanc naturel a été mise en jeu - pour les boiseries, les bibliothèques intégrées et les armoires - tout comme le plâtre brut pour le murs, bois de récupération pour les plafonds et carreaux de calcaire français pour le revêtement de sol, qui confèrent aux intérieurs une impression de l'âge renouvelé. Côté mobilier, nous sommes allés à la recherche de pièces qui avaient un air d'histoire mais qui, à force de taille, de forme ou de dépouillement, se sentiraient modernes. Une console musclée sur le dessus en pierre mesure la longueur d'un mur dans la salle à manger, tandis qu'une grande table circulaire en châtaignier récupéré ancre l'espace. Alfredo et moi mangeons fréquemment à la maison (je suis un cuisinier passionné et j'ai récemment lancé un site Web de cuisine, le moulin à recettes), mais plutôt que encombrent la table avec des sièges quand il n'y a que nous deux, la douzaine de chaises vintage Tolix sur la terrasse sont simplement tirées à l'intérieur comme avait besoin. La flexibilité est quelque chose que nous avons recherché dans tout l'appartement, que ce soit en perçant la télévision sur un chevalet antique (permettant à l'écran de pivoter), en mettant en service un lit de repos pour l'étude qui lui permettrait de faire office de chambre d'amis, ou de ranger des vêtements derrière des portes de placard afin que notre dressing puisse également fonctionner comme un espace de travail serein pour Alfredo.

En réalité serein pourrait bien être l'ambiance dominante de l'appartement, qui - aussi parfait que ce soit pour recevoir - est un endroit idéal pour se déconnecter. Aucun endroit ne sert mieux cet objectif que notre chambre, où trois des murs sont tapissés d'épais rideaux de lin qui, lorsqu'ils sont fermés, bloquent à la fois le son et la lumière. Alfredo voulait un décor qui nous envelopperait comme le fait une chambre d'hôtel sombre, et c'est exactement ce que nous avons obtenu. Ce qui pourrait expliquer pourquoi deux gars comme nous, qui étions toujours sur le point de sortir, ne veulent plus jamais quitter la maison.

Cliquez ici pour entrer dans le magnifique appartement new-yorkais du couple créatif.

instagram story viewer