Ad-Rock des Beastie Boys demande 3,2 millions de dollars pour N.Y.C. Grenier

Le rappeur - de son vrai nom Adam Horovitz - et sa femme, Kathleen Hanna, sont propriétaires du Chelsea Pad depuis 2013

Adam "Ad-Rock" Horovitz, new-yorkais de longue date, fait ses adieux à sa maison de Manhattan depuis près d'une décennie. Selon le New York Post, le Beastie Boys Le rappeur et guitariste a répertorié l'appartement que lui et sa femme, la musicienne Kathleen Hanna, ont acheté en 2013. Le prix demandé actuel est de 3,15 millions de dollars; le couple a initialement payé 2,95 millions de dollars.

Le loft de 2400 pieds carrés est situé au 10e étage d'un Chelsea bâtiment coopératif, et a été rénové par Horovitz et Hanna tout au long de leur propriété. Il comprend trois chambres et trois salles de bains, avec une suite principale qui comprend un grand dressing et une salle de bain attenante avec douche à vapeur.

La maison est centrée autour d'une grande pièce comprenant des espaces de vie, de salle à manger et de cuisine, avec des planchers de bois franc clair et un haut plafond exposé peint en blanc. Son aménagement décloisonné est maintenu lumineux et aéré grâce à un mur de grandes fenêtres, des murs blancs éclatants et une cuisine aménagée

armoires, comptoirs et électroménagers entièrement blancs.

La chambre principale.

Photo: Kris Crane

Bien qu'il soit né et ait grandi à New York, Horovitz a partagé ces dernières années son temps entre les côtes est et ouest. En 2018, lui et Hanna acheté un artisan centenaire de South Pasadena pour 1,73 million de dollars. Cette maison possède la même superficie que leur demeure de Chelsea, mais des punaises sur un porche couvert, deux patios et une cour arrière de grande taille remplie d'espace de jardin et d'arbres fruitiers.

La vue sur la cuisine depuis l'espace de vie principal.

Photo: Kris Crane

Découvrez AD PRO

La ressource ultime pour les professionnels de l'industrie du design, présentée par les éditeurs de Résumé architectural

Flèche

Dans un mai 2020 entretien avec Le new yorker, Horovitz a décrit la bataille intérieure en cours entre son éducation «sale» à Manhattan et son nouveau style de vie à Los Angeles. «Mon moment préféré à New York est l’été, car il fait chaud, c’est collant et dégoûtant, et tout le monde a l’air si affreux. Je l'aime. Je ne me sens donc pas vraiment en paix ou chez moi ici [à L.A.] », a-t-il déclaré. «Mais c’est vraiment sympa. Je ne sais pas quoi dire d’autre. Je peux me battre contre moi-même. Alors c’est comme, vous savez, il va faire 84 degrés aujourd’hui. »

instagram story viewer