Les architectes trouvent une nouvelle inspiration dans les usines américaines abandonnées

Galeries d'art, hôtels de luxe et restaurants exotiques insufflent une nouvelle vie à ces anciens espaces industriels

De l'ère industrielle au 21e siècle, les usines sont restées partie intégrante de la vie américaine. Aujourd'hui, un nombre croissant d'architectes et de développeurs réinventent des usines abandonnées en hôtels, galeries d'art et espaces commerciaux de classe mondiale, donnant ainsi aux sites authentiques une nouvelle histoire. Comme de nombreuses usines ont été conçues pour être citoyennes, les espaces possèdent un niveau d'échelle, de détail et de grandeur qui convient aux besoins architecturaux modernes tout en fournissant une base solide. «L'innovation résulte souvent de sites ou de contextes difficiles, et peu sont plus difficiles que les vestiges de notre industrie urbaine du début du XXe siècle. paysage », déclare Anthony Cissell, architecte et urbaniste chez Sottile & Sottile, les architectes de conception derrière la transformation d'une centrale électrique en Géorgie. «L’impulsion de nombreux efforts de réaménagement est souvent de commencer par une« table rase », ce qui se traduit par des occasions perdues de développer un véritable dialoguer avec notre histoire et créer des lieux en évolution avec une authenticité en couches. Des anciennes usines de transformation de la viande aux minoteries en passant par les produits laitiers dépôts,

UN D met en lumière les revivifications d'usine les plus brillantes du pays.

Brooklyn Cider House, New York City

Cidrerie de Brooklyn.

Photo: Jeune Kim

Une usine de meubles des années 1960 transformée en usine de transformation de viande abrite l'idée du duo frère-sœur Peter et Susan Yi, qui a repéré cet espace Bushwick en 2015. Après avoir consacré deux ans à la rénovation, les Yis ont ouvert la Brooklyn Cider House, un restaurant de 12 000 pieds carrés et un quartier rappelant une cidrerie basque en Espagne. Les propriétaires ont utilisé du bois de grange réutilisé du nord de l'État de New York pour créer les poutres du plafond, des fûts de cidre de châtaignier importés d'Espagne, d'origine israélienne et italienne. des artistes pour peindre des peintures murales et construit des tables communes fabriquées à partir des sols de la propriété des Yis à Manhattan, une ancienne usine de pianos désormais réincarnée en magasin sortie. Le Brooklyn Cider House propose un dîner familial à prix fixe avec dégustation de cidre, ainsi qu'un brunch multiculturel le week-end influencé par les cuisines coréenne, américaine et basque.

Plant Riverside District, Savannah, Géorgie

Le district de Plant Riverside prévu.

Photo: gracieuseté de Plant Riverside District

Reposant sur la rivière Savannah, l'une des premières centrales électriques américaines, construite en 1912, sera transformée en Plant Riverside District de Kessler Collection, dont l'ouverture est prévue pour octobre 2019. Le bâtiment en briques de maçonnerie de 225000 pieds carrés abritera un hôtel JW Marriott ainsi que des espaces de vente au détail haut de gamme, 13 aliments et opérations de boissons, y compris trois bars sur le toit, une galerie d'art et une salle de concert avec 700 places assises en plein air invités. «Comme il y avait peu de centrales électriques en Amérique lorsque celle-ci a été conçue, les architectes d'origine ont adopté l'approche de créer un bâtiment classique avec de profondes arches en briques et fenêtres surdimensionnées pour imiter les autres grands bâtiments municipaux de l'époque », déclare Richard Kessler, président et chef de la direction de la collection Kessler, qui possède et exploite le biens. «Si une centrale électrique était conçue aujourd'hui, il serait inhabituel de la trouver si soigneusement articulée et si coûteuse que nous le voyons ici avec l'ancienne centrale électrique de Géorgie. Le fait que le bâtiment historique ait une façade architecturale majestueuse se prête maintenant à la fois utile et souhaitable pour un hôtel de luxe. "

Eliza Jane Hotel, La Nouvelle-Orléans

L'Eliza Jane.

Photo: Taggart Sorensen

Niché dans le quartier central des affaires de la Nouvelle-Orléans sur Magazine Street, l'hôtel Eliza Jane a ouvert ses portes en avril 2018. Transformer les sept entrepôts historiques d'origine des années 1850, dont les occupants d'origine comprenaient l'usine de Peychaud Bitters et Le Daily Picayune, l'Eliza Jane est aujourd'hui un hôtel haut de gamme avec des murs en briques apparentes d'origine. «Pour relier les [sept entrepôts], l'équipe a découpé les murs de maçonnerie en brique situés entre chacun des bâtiments. De nombreuses caractéristiques originales du bâtiment ont été conservées, notamment le béton et les murs de briques », explique Michael Suomi, directeur de Stonehill Taylor.

Ritz-Carlton Georgetown, Washington, D.C.

Le Ritz-Carlton Georgetown.

Photo: gracieuseté de Ritz-Carlton

Construit en 1932, le hall du Ritz-Carlton était à l'origine un incinérateur dans le quartier de Georgetown à Washington, DC. Lorsque l'incinérateur a fermé ses portes dans les années 1970, il est resté abandonné pendant 30 ans jusqu'à ce que le Ritz-Carlton décide de transformer la propriété en hôtel en 2003. Le Ritz-Carlton Georgetown, Washington, D.C., conserve sa cheminée de marque de 130 pieds et les fenêtres d'origine en brique rouge et en fer dans le hall. «De grands efforts ont été déployés pour assurer la préservation du bâtiment d'origine», explique Marcus A. Loevenforst, directeur général de la propriété. «De la cheminée à bois dans le hall du salon, à la décoration de la chambre, en passant par les briques apparentes d'origine de la salle de bal Fahrenheit, l'histoire entoure l'invité.

Marché public de St.Elmo, Austin

Marché public de St. Elmo.

Photo: avec l'aimable autorisation d'Andersson-Wise

Le marché intérieur-extérieur d'Austin, St.Elmo Public Market, ouvrira ses portes au printemps 2019 dans une ancienne usine d'autobus scolaires des années 1950. Le marché dispose d'un grand espace ouvert où les autobus scolaires étaient autrefois peints et réparés. Arthur Andersson, du cabinet d'architecture du bâtiment, Andersson-Wise Architects, déclare: «Dans une ville avec peu de quartiers industriels laissés intacts… le caractère du bâtiment, les murs en briques de maçonnerie, l'acier de construction exposé et les fenêtres à claire-voie continues ont été préservées pour créer un environnement imprégné des traditions de l'entrepôt et des structures d'usine trouvées dans le quartier." Avec un marché public servant des plats locaux, un espace de bureau créatif, des appartements et un hôtel de charme, le site de 12,5 acres vise à être une destination gastronomique organisée pour les habitants et gourmets internationaux.

Hauser et Wirth, Los Angeles

Hauser & Wirth à Los Angeles.

Photo: gracieuseté de Houser & Wirth

Installée dans un ancien moulin à farine dont la construction a commencé en 1896, la galerie d'art Hauser & Wirth a ouvert ses portes au centre-ville de Los Angeles en 2016. Aménagé dans cinq bâtiments construits sur une période de 40 ans, c'était le plus grand moulin à farine de Los Angeles avant la Seconde Guerre mondiale. L'usine servait de conduit pour le blé de la vallée centrale de Californie pour la farine, qui était ensuite expédiée par chemin de fer à travers le pays. Aujourd'hui, il est basé au cœur du centre-ville de Los Angeles, où il sert de point d'ancrage pour le quartier des arts en développement dans le centre-ville de Los Angeles, partenaire fondateur Paul Schimmel déclare: «Le but industriel pratique pour lequel il a été conçu pour la première fois a fourni une armature idéale pour une galerie multispace avec à la fois publique et privée les fonctions. L'ouverture de la cour et de l'espace à son incarnation antérieure a amené la vie de la communauté à travers le bâtiment de la même manière que les trains avaient traversé dans son incarnation d'origine.

FieldHouse Jones, Chicago

FieldHouse Jones.

Photo: gracieuseté de FieldHouse Jones

À l'origine une usine laitière de deux étages de 1918, le Borden Dairy Depot a attiré l'attention des fondateurs d'hôtels Michael Downing et Robert Baum après avoir été vacants pendant une décennie. Downing et Baum ont transformé l'ancienne usine en FieldHouse Jones, un hôtel de charme de 52 chambres situé dans le quartier River North de Chicago. La rénovation comprenait l'ajout d'un deuxième étage fonctionnel avec puits de lumière, la finition du niveau inférieur, et la division méticuleuse de ce qui était autrefois un plan d'étage ouvert complet en un café, un espace événementiel et un invité pièces. L'hôtel possède toujours l'enseigne Borden gravée dans la pierre d'origine de l'usine et ses briques apparentes d'origine. «Il y a tellement d'éléments avec d'anciens bâtiments d'usine qu'il est impossible de reproduire, et c'est ce qui les rend si spéciaux», dit Baum. "C’est tellement amusant d’apporter une touche moderne à ces reliques tout en continuant d’embrasser les bizarreries inhérentes."

Hôtel West Elm, Indianapolis

Hôtel West Elm.

Photo: gracieuseté de West Elm Hotel

S'ouvrant dans une usine d'embouteillage Art déco emblématique de Coca-Cola en 2020, Bottleworks est un projet de réutilisation urbaine de 12 acres destiné à revitaliser le centre-ville d'Indianapolis. La propriété de développement à usage mixte abritera la première halle alimentaire de la ville, Garage Food Hall, marquée par l'Art déco. façades en terre cuite et architecture industrielle, ainsi que le West Elm Hotel et un espace privé pour divertissant.

EN RELATION:L'architecte Morris Adjmi crée les bâtiments de demain en regardant vers le passé

instagram story viewer