En mémoire du designer AD100 Alberto Pinto

Afficher le diaporama

Décorateur d'intérieur AD100 Alberto Pinto, décédé à Paris le 5 novembre à l'âge de 69 ans, a laissé un héritage poli et protéiforme dans le monde du design. Les projets qui sont sortis de son bureau parisien de 70 personnes étaient souvent extrêmement dynamiques, remplis de modèles à grande échelle, Des couleurs vives et des nominations somptueuses qui ont trouvé grâce auprès de la royauté du Moyen-Orient et des capitaines internationaux de industrie. Une étude au Caire était lambrissée de bois incrustés à la manière du parquet de Versailles, tandis que le projet Louis XVI d'une salle à manger genevoise semblait attendre l'arrivée de Marie-Antoinette.

Le minimalisme élégant et de l'ère spatiale faisait également partie de son portefeuille, comme en témoignent ses créations pour les sièges sociaux, les hôtels, les jets et les yachts (son premier était pour un héritier de Gucci). Pinto, originaire de Casablanca, était particulièrement doué pour créer des décors de style sérail, dont la lumière du vitrail les luminaires et le plâtre sculpté ont été inspirés des intérieurs traditionnels d'Afrique du Nord - et sont présentés dans son livre de 2004,

orientalisme (Rizzoli, 2004), l'un des nombreux volumes sur son travail.

En fait, très peu de styles semblaient au-delà de ses talents. Pinto a expliqué dans le numéro d'octobre 1992 de UN D, «Je n'ai pas de style ou de période spécifique qui me passionne particulièrement», ajoutant cependant qu'il était amoureux avec «d'immenses chambres, en partie parce que je suis fier de savoir allier immensité et confort. La plupart des gens ont peur des maisons à grande échelle, mais j'y ai toujours été complètement à l'aise. " Lequel explique peut-être pourquoi les membres de la famille royale du Moyen-Orient ont afflué à sa porte au moment de décorer un nouveau palais.

Pour les admirateurs qui ne pouvaient que rêver d'embaucher Pinto pour une rénovation complète de la maison, il a également créé de la vaisselle convoitée pour Ercuis et Raynaud, des tissus pour Pierre Frey et du linge de table pour D. Porthault. Certains de ces articles, ainsi que des collections distinctives de meubles contemporains, d'éclairage et d'accessoires, sont vendus en Salle d'exposition de Pinto au 14 rue du Mail à Paris, qui se poursuivra sous la houlette de sa sœur et partenaire d'affaires, Linda Pinto.

Cliquez ici pour voir un diaporama du travail de Pinto dans les pages de AD, y compris son propre appartement de luxe à Paris.

instagram story viewer