Sotheby's France vend aux enchères une incroyable collection d'Édouard et Jacqueline de Ribes en décembre

La créatrice de mode, mécène et écrivain Jacqueline de Ribes - saluée comme la «dernière reine de Paris» - a le pouvoir de la star, mais Édouard de Ribes, son mari banquier, avait la marchandise. «Beaucoup de journalistes se concentrent sur la comtesse parce qu'elle était si belle et si emblématique, mais la collection a été créée sur six générations par une famille qui s'est enrichie et s'est développée. plus riche », a déclaré Mario Tavella, président de Sotheby’s Europe et président-directeur général de Sotheby’s France, qui propose la première partie de La Collection Ribes le 11 décembre et 12. (La deuxième partie sera vendue au printemps 2020.) Descendant d'un responsable des finances royales anobli en 1816, Édouard de Ribes, décédé en 2013, était le sixième chef d'accusation de la lignée et héritier non seulement d'une fortune familiale, mais aussi d'un vaste hôtel particulier des années 1860 à Paris, dont sa veuve, aujourd'hui âgée de 90 ans, les usages. Des pièces de qualité muséale, dont beaucoup ont été acquises par son arrière-grand-père au 19e siècle, vont sur le bloc ce mois-ci; une partie des bénéfices ira aux associations caritatives préférées des de Ribeses.

«Les plus importants sont les trois bronzes ayant appartenu à Louis XIV», explique Tavella. «La plus sophistiquée est l’horloge musicale de Marie-Antoinette, et la plus élégante est un tableau d’Élisabeth Vigée Le Brun ayant appartenu à un frère de Louis XVI. En termes de provenance, c'est le meilleur que nous ayons vendu depuis probablement cinq ans. » sothebys.com

instagram story viewer