Revenez sur les tapisseries emblématiques d'Alexander Calder

En 1960, Pierre Baudouin, maître tisserand à l’atelier Raymond Picaud en France, demande au peintre Léon Gischia s’il connaît des artistes qui aimeraient faire des tapisseries. Gischia n’a pas hésité: Alexander Calder. Mieux connu pour ses mobiles et ses sculptures publiques, Calder avait un atelier à Saché, non loin de la base d’Aubusson de Baudouin, et a rapidement commencé à développer des dessins à l'encre et à la gouache - d'abord en noir et blanc - pour être envoyés à l'atelier et réalisés en la laine.

Travailler avec des textiles n’était pas nouveau pour Calder. «Il a fait ses propres cravates», révèle le petit-fils de l'artiste, Alexander S. C. Rameur. «Il a également dessiné des motifs directement sur une toile que ma grand-mère a ensuite accrochée à la main sur des tapis.»

Tapisseries Pinton Frères dans la maison de Calder à Saché, vers 1976.

Pedro E. Guerrero. Alexander Calder, Ongles bleus et rouges, 1971, Spirales, 1971, Hommage à la Catalogne, 1964, © 2020 Calder Foundation, New York / Artists Rights Society (ARS), New York.

Produites d’abord par Picaud puis par Pinton Frères, la majorité des tapisseries ont été faites avec de la laine australienne teinte selon les spécifications de Calder; chaque mètre carré de tapisserie a pris un mois à produire. Leur apparence a fait tourner la tête des connaisseurs et les tapisseries ont rapidement été accrochées dans les rétrospectives de Calder au Guggenheim en 1964 et au Musée National d’Art Moderne de Paris en 1965 et ont fait l’objet d’une exposition au Whitney de 1971. Deux ans plus tard, l'architecte Eliot Noyes a commandé un chef-d'œuvre de 20 pieds de large pour le siège social d'IBM à Armonk, New York.

La popularité a également engendré des retombées non autorisées. La plus connue est une série de hamacs et de tapis de jute de 1975 réalisés par des tisserands au Nicaragua et au Guatemala. Les travaux visaient à collecter des fonds pour les victimes du tremblement de terre, bien que l’argent se soit retrouvé dans la poche de l’organisateur. La Fondation Calder les qualifie de «mal attribués», mais un marché s'est également développé autour des œuvres de jute. Un bon nombre sont apparus dans les pages de UN D.

Les Vers Noirs (1971) dans la grange Southampton de Lauren Santo Domingo, décorée par Virginia Tupker.

Ricardo Labougle

En ce qui concerne la variété de laine, la fondation a conservé un registre minutieux des pièces officielles, comme Les Masques, une pièce de 1971 signée d'une édition Pinton de six exemplaires qui a coûté 187500 $ chez Phillips en 2018. John McCord, spécialiste de la maison de vente aux enchères, rapporte: «Au cours des cinq dernières années, le marché a explosé pour les tapisseries. Celui-ci avait un pedigree, une échelle impressionnante et était en très bon état, magnifiquement réalisé par Pinton - une tempête parfaite.

instagram story viewer